Plénisources avec Roger Marc Aurelle
(514) 804-4848  |  
Les schémas autrement

ATELIER PRATIQUE
DE THÉRAPIE DE LA COHÉRENCE
(Volet 1)

Vous outiller pour transformer les apprentissages émotionnels problématiques

Pour intervenants professionnels
14h de formation sur 2 jours consécutifs en salle
Formation reconnue par l'OPQ et l'OTSTCFQ


Atelier pratique de thérapie de la cohérence (Volet 1)


Problématique

Selon des recensions et des méta-analyses récentes, le taux de réponse de niveau clinique à la thérapie cognitive-comportementale (TCC) pour le trouble de dépression majeure et pour les troubles anxieux se situe autour de 50%. La TCC est pourtant la thérapie la mieux appuyée par les données probantes. De plus, les interventions pour éviter les rechutes relatives à ces troubles psychologiques les plus courants ont des résultats mitigés. Depuis au moins deux décennies, nombre d’auteurs s’inscrivant dans la perspective de l’apprentissage et de la mémoire estiment que si les effets thérapeutiques ne sont pas durables, c’est que les interventions ne réussissent pas à modifier l’apprentissage/souvenir originel à la base des symptômes persistants, autrement dit, elles ne réussissent pas la reconsolidation thérapeutique de la mémoire. Plusieurs études empiriques révèlent que les interventions orientées vers la reconsolidation thérapeutique de la mémoire donnent des résultats prometteurs. Mis de l’avant par Bruce Ecker et ses collègues, le modèle de la thérapie de la cohérence propose ce que les auteurs considèrent comme les étapes thérapeutiques nécessaires, chez l’être humain, pour cette reconsolidation. Selon eux, quel que soit le type de thérapie utilisé, si elle produit un effet d’annulation durable d’un pattern négatif chez le client, c’est parce que ces étapes ont été franchies par le client au cours de la démarche thérapeutique. Cela, même si le client et le thérapeute ne sont pas clairement conscients de la séquence de ces étapes nécessaires. La thérapie de la cohérence offre un modèle simple et clair de ces étapes ainsi que des techniques spécifiques qui favorisent un progrès relativement rapide à travers ces étapes.

Besoin

Peu importe le type de thérapie qu’ils utilisent, les intervenants ont avantage à connaître et à maîtriser les étapes de la reconsolidation thérapeutique de la mémoire ainsi que les techniques qui guident le client dans ces étapes. L’expérience montre que cette compréhension et cette maîtrise peuvent difficilement être atteintes par un atelier qui se limiterait à un exposé théorique et à une démonstration de la façon de mener une séance de thérapie de la cohérence. La thérapie de la cohérence s’apprend surtout par l’application concrète, c’est-à-dire par la pratique des stratégies et des techniques, ainsi que par le feedback immédiat d’un animateur expérimenté. Limité au plus à 16 participants, cet atelier permettra à chaque personne de pratiquer sur place, en duo avec un(e) collègue, toutes les étapes de la thérapie de la cohérence, et de recevoir un feedback précis de l’animateur sur la façon dont la pratique se sera déroulée dans son duo. Le volet 1 de cet atelier présente le modèle des cinq étapes de la thérapie de la cohérence ainsi que la pratique des techniques associées aux trois premières étapes. La première étape est l’identification précise des symptômes dont le client se plaint. La deuxième étape est la découverte de l’ensemble des construits tout-à-fait personnels et spécifiques au client qui, accompagnés de leurs charges émotionnelles et de leurs enjeux, produisent et maintiennent les symptômes rapportés par le client. La troisième étape est l’intégration, c’est-à-dire la pleine appropriation, par le client, du rôle qu’il joue dans la production et le maintien des construits et de la gestion de leurs enjeux émotionnels, qui aboutissent en bout de ligne aux symptômes. Au fil de ces étapes, les techniques spécifiques de la thérapie de la cohérence seront présentées. On verra comment elles amènent le client à prendre clairement conscience du mécanisme par lequel, tout en cherchant à souffrir le moins possible, il perpétue les symptômes pour lesquels il vient consulter. Ces trois premières étapes sont indispensables pour ouvrir la possibilité de transformer de manière durable les apprentissages émotionnels dysphoriques et de mettre un terme aux comportements problématiques qui en découlent. Les étapes et les techniques spécifiques à la transformation thérapeutique seront abordées lors du volet 2 de cet atelier.

Clientèle

Psychologues et psychothérapeutes intéressés à se procurer une compréhension de base de la reconsolidation thérapeutique de la mémoire et de la thérapie de la cohérence, et surtout à commencer à l’appliquer concrètement dans un jeu de rôle où il sera tour à tour client et thérapeute. Niveau débutant ou intermédiaire. Groupe limité à 16 participants.

Durée de l’activité

14 heures réparties sur deux jours consécutifs.

Formateur

Roger Marcaurelle, est docteur en psychologie, psychologue clinicien, et professeur associé de psychologie à l’UQAM. Il est intervenant certifié en thérapie de la cohérence (Coherence Psychology Institute). Il offre plusieurs ateliers de formation continue pour les professionnels de la santé sur les schémas, la méditation pleine conscience et la thérapie de couple.

Objectifs

Au terme de l’activité, le participant pourra:

  1. Identifier le modèle théorique et les principales étapes et techniques de la thérapie de la cohérence
  2. Appliquer la méthode d’identification des symptômes et, ce faisant, reconnaître la position anti-symptôme (où le client a l’impression de subir ses symptômes et s’en plaint)
  3. Appliquer les techniques pour découvrir la position pro-symptôme (la logique émotionnelle qui rend compte des symptômes identifiés)
  4. Favoriser l’intégration consciente de cette logique émotionnelle chez le client en formulant sur une fiche la synthèse pro/anti-symptôme et en donnant au client des instructions adéquates sur l’utilisation de cette fiche

Préalables

Aucun

Tous droits réservés © 2019 · Plénisources.com